Menu

audit de la gestion

Analyse complète de la méthodologie et des instruments
utilisés
en fonction du mandat octroyé.

red-dot-9

Dès que la performance d’un investissement n’est pas à la hauteur des attentes d’un client, ce dernier est en droit de se poser les questions suivantes :

  • est-ce que je n’ai pas compris de quoi il s’agissait et j’ai fait confiance à mon gérant ?
  • est-ce que le mandat de gestion discrétionnaire que j’ai octroyé n’a pas été correctement exécuté ?
  • est-ce que les risques encourus étaient trop élevés par rapport à mon profil de risques et les investissements effectués n’ont pas été appropriés?

Action Finance SA effectue une analyse de gestion complète (audit) du portefeuille en inventoriant et en tentant de trouver une explication logique à toutes les opérations qui ont été exécutées (change spot, à terme, avec des options, transactions effectuées dans les marchés obligataires et boursiers, produits structurés, fonds de placement traditionnels et alternatifs, (Hedge Fund), et de Private Equity qui ont mené aux gains et aux pertes.

Action Finance présente un premier état des lieux factuel qui comprend notamment le travail suivant :

red-dot-9

  • Entretien(s) avec le client, son avocat, et d’autres personnes si nécessaire
  • Collection de faits et de l’information que le client et d’autres intervenants y compris la banque dépositaire auront fourni, sous forme papier ou digitale
  • Analyse du contenu des documents contractuels
  • Analyse du contenu de la documentation (ouverture de compte, conditions générales, délégation de pouvoirs aux mandataires)
  • Qualification des pouvoirs donnés aux mandataires (aucun mandat, execution only, mandat de gestion discrétionnaire, ou mandat de conseil).
  • Recherche d’informations et circonstances diverses par rapport à la structure organisationnelle et juridique déployée par le(s) mandataire (s) (Registre du Commerce, Registre des Conseillers, Internet, utilisation du réseau de relations de Action Finance, assujettissent éventuel des mandataires à une autorité de surveillance (Organisme de Surveillance «OS », ou à une association professionnelle, etc.)
  • Analyse de la composition actuelle du portefeuille et des risques encourus
  • Identification sommaire des véhicules d’investissement incriminés
  • Si possible, analyse de la composition initiale du portefeuille et de son évolution
  • Recherche de l’adéquation entre le mandat confié aux mandataires et leur exécution
  • Vérification que les mandataires ont observé les règles de conduite et la réglementation en matière de gestion de fortune en vigueur en Suisse ou à l’étranger
  • Rédaction d’un rapport sommaire.